Article dans la Nouvelle République

Cyril Natali : tout miser sur le bois

Diriger une petite ou moyenne entreprise n’est pas toujours aisé, mais en piloter trois… relève de la gageure ! D’autant plus lorsqu’elles interviennent en artisanat dont le succès repose notamment sur le savoir-faire de son dirigeant.

Depuis lundi, l’entreprise Euro Dalles, à Droué, a un nouveau patron qui connaît bien le bois, Cyril Natali et qui a osé se lancer. Une reprise salvatrice pour l’entité qui transforme une douzaine d’essences de bois en dalles de terrasse, caillebotis, parquet, garde-corps et autres rambardes.

Depuis un an, la structure était en redressement judiciaire avec ce que cela implique en terme de difficultés. Après le décès de son dirigeant, la situation était devenue encore plus critique avec le dédit de repreneurs potentiels. « J’étais client d’Euro Dalles depuis une dizaine d’années pour les terrasses, les parquets ou bien encore le bardage des maisons à ossature bois que je construisais déjà. Il y a dans cette entreprise un vrai savoir-faire, des machines et un stock de qualité. L’opportunité s’est présentée, je l’ai saisie », détaille avec énergie celui qui a bâti sa vie professionnelle autour du bois.

Depuis lundi, tout le monde s’active. Les commandes sont à honorer et un grand nettoyage à entreprendre. Les sept salariés sont rassurés quant au maintien de leur emploi. Mais, pour le patron, rien n’est simple. Hors l’accompagnement d’Initiative Loir-et-Cher, l’appui financier et administratif se fait rare. « Nous avons bien du mal à trouver une banque qui nous suive notamment pour la trésorerie indispensable au redémarrage. Parallèlement, il faut rédiger les statuts en se projetant dans l’avenir pour éviter tout loupé, s’y retrouver dans les méandres des enregistrements divers. J’ai donc commencé par établir des chèques pour les différents organismes et institutions incontournables. »

Un parcours qui n’est pas une découverte pour le quadragénaire qui a créé sa première entreprise en 2000 et est désormais à la tête de trois entités : Charpente Natali, Filière Bois 41 (maisons ossature bois) au Poislay et, maintenant, ce qui va devenir Euro Dalles Bois. Globalement, Cyril Natali encadre 24 salariés dont deux personnes handicapées. Une responsabilité forte pour celui qui se partage désormais entre le site de Droué et celui du Poislay sans compter ses heures. « Je dois faire trois plein temps ! », confirme-t-il avec le sourire.

Trois jours après son arrivée, dans l’atelier de quelque 5.000 m2 où l’atmosphère est imprégnée de l’odeur du bois, les machines et les hommes sont en action, les produits de qualité commencent à enrichir le stock et le bois en attente est rangé par essence. Un démarrage qui fleure bon l’amour de la « belle ouvrage ».

Cor. NR : Sylvie Foisset